Sysdenat.fr » Mon administration » Analyse comportementale gestuelle : comment faire pour maîtriser l’analyse comportementale gestuelle ?

Analyse comportementale gestuelle : comment faire pour maîtriser l’analyse comportementale gestuelle ?

Qui ne rêve pas de pouvoir deviner, rien qu’en analysant la gestuelle d’une personne, ce qui se cache derrière ses pensées ? C’est à cela que sert l’analyse comportementale gestuelle qui permet de déchiffrer les gestes d’une personne. Cet article expliquera le fonctionnement de cette méthode, comment la maîtriser et les avantages qu’elle présente.

Qu’est ce que le fonctionnement de l’analyse comportementale gestuelle ?

L’analyse comportementale gestuelle, scientifiquement appelée analyse morphogestuelle (A.M.G.) est une méthode d’analyse et d’interprétation de la personnalité d’une personne à travers la lecture et l’analyse de sa gestuelle. Le comportement humain étant très riche, on peut imaginer l’étendue de l’analyse à effectuer pour associer un geste à une émotion, mais l’analyse comportementale gestuelle se base surtout sur les gestes faits inconsciemment par l’être humain. La gestuelle en elle-même est très étendue, car elle contient les gestes, la posture, les mimiques et les changements physiques et expressifs liés à une nouvelle ou à une situation.

Quels sont les gestes simples à identifier en analyse comportementale gestuelle ?

Bien qu’il existe de très nombreux gestes qu’on n’arrive pas à associer à une émotion exacte dû au fait que toute personne réagit différemment à certaines nouvelles ou situations, certains résultats de l’analyse comportementale gestuelle ne peuvent être jugés sûrs à 100 %, néanmoins ils peuvent être généralisés car ils sont connus, il est même possible que vous en connaissiez certains des gestes suivants et leurs significations :

  • Pupilles dilatées : l’étude des pupilles est un moyen très utilisés par les spécialistes de l’analyse comportementale gestuelle pour deviner si une personne est sincère ou pas, car si la pupille est dilatée cela veut dire que la personne est victime d’un stress ce qui peut mener à un mensonge.
  • Détournement de la tête : il est difficile de mentir à une personne en la regardant dans les yeux, c’est pour cela qu’en général une personne qui ment a tendance à détourner la tête pour éviter le contact visuel qui peut la trahir.
  • Lèvres mordues ou/et ongles rongés : ces types de gestes sont communs chez les personnes anxieuses qui cherchent un défouloir à leurs stress qu’elles évacuent avec l’un de ces deux gestes, ou les deux.
  • Croisement des jambes : croiser ses jambes lors d’une discussion peut avoir deux significations, soit la personne s’oppose à la situation ou la discussion et l’exprime en croisant les jambes ce qui est une position défensive en quelque sorte, sinon cela veut dire qu’elle est à l’aise et cherche à s’affirmer dans la conversation.
  • Gratter sa tête : ce geste est très commun et exprime la réflexion.